Un site de l’ANDAR - Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde

Affiner votre recherche

Se renseigner sur la prévoyance et les assurances privées – Professions libérales

Si vous n’avez pas souscrit une prévoyance avant le diagnostic de votre polyarthrite rhumatoïde il sera certainement difficile de trouver une assurance qui accepte de couvrir, sans surprime, la perte de revenus due à un arrêt de travail en lien avec cette pathologie. L’assureur peut également vous proposer d’exclure ce risque de ses garanties.

Si vous aviez souscrit une prévoyance afin de maintenir un certain niveau de revenus avant votre diagnostic, il faut que vous déclariez votre arrêt de travail, ou « sinistre », à votre assureur et que vous adressiez les documents qui seront exigés à son médecin conseil. Ce dernier a le droit de contrôler si votre situation entre bien dans les garanties du contrat et peut exiger des justificatifs médicaux ou une expertise médicale avant de procéder au versement des montants garantis.

À savoir :

Il est important de relire votre contrat avant de prendre contact avec l’assurance pour vous préparer à des objections éventuelles et les anticiper.

Un contrat de prévoyance peut couvrir la perte de revenus due à vos arrêts de travail mais aussi celle due à un passage en invalidité. Le coût de l’assurance est directement impacté par votre niveau de protection.

Attention, si votre diagnostic a été posé et que vous avez souscrit une assurance de ce type, il vous sera difficile de trouver un nouvel assureur qui assure votre pathologie si vous l’arrêter.

En partenariat avec UCB