Un site de l’ANDAR - Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde

Affiner votre recherche

Préparer sa retraite

Exercer une activité professionnelle en ayant une PR peut à la longue, s’avérer difficile à gérer avec la douleur et la fatigue que la maladie implique. Ainsi, peut-être pouvez-vous partir à la retraite de manière anticipée à cause  du handicap ou bénéficier d’une retraite pour inaptitude selon votre âge, votre situation de santé, et votre durée d’assurance.

  • Un trimestre cotisé = un trimestre ayant donné lieu à cotisations par le biais des salaires
  • Un trimestre assimilé = un trimestre entrant en compte pour le calcul mais n’ayant pas donné lieu à cotisations1
  • Des trimestres validés = trimestres cotisés + trimestres assimilés

 Arrêts maladie de plus de 30 jours, chômage, maternité

 

Départ anticipé à la retraite pour handicap

Le départ à la retraite anticipée avec le motif du handicap est envisageable à partir de 55 ans. Trois conditions sont à remplir :

  • Avoir validé une durée d’assurance minimale : 86 à 132 trimestres selon l’année de naissance
  • Avoir cotisé sur un nombre de trimestres minimal : 66 à 112 trimestres selon l’année de naissance
  • Avoir un taux d’incapacité de 50% minimum tout au long de ces durées d’assurance

Les bénéficiaires d’une pension d’invalidité de 2ème et 3ème catégorie, d’une Allocation Adulte Handicapé (AAH) et les usagers des Etablissements et Services d’Aide par le Travail remplissent cette dernière condition.

Le montant de la pension de retraite est calculé à taux plein (50%) quel que soit le nombre de trimestres effectivement cotisés.

Une majoration est possible si la durée d’assurance n’atteint pas celle demandée pour bénéficier du taux plein (163 à 172 trimestres selon l’année de naissance).

Pour en bénéficier, il faut en faire la demande auprès de la caisse de retraite du dernier régime d’affiliation par le biais d’un formulaire ou s’adresser à l’administration pour la fonction publique.

 

Départ à la retraite pour inaptitude

Pour envisager un départ à la retraite avec le motif de l’inaptitude au travail, il faut avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite et remplir l’une des conditions suivantes :

  • Etre reconnu(e) inapte au travail
  • Percevoir une pension d’invalidité ou l’AAH
  • Justifier d’un taux d’incapacité évalué par la MDPH de 50% au moins

Le montant de la pension de retraite est calculé à taux plein (50%) quel que soit le nombre de trimestres effectivement cotisés. Si vous avez besoin de l’aide d’une tierce personne pour les actes de la vie quotidienne, vous pouvez bénéficier d’une majoration.

Le dossier est à demander à votre caisse de retraite. A noter que le médecin conseil de la caisse de retraite qui versera la pension de retraite est le seul à pouvoir statuer sur une retraite pour le motif de l’inaptitude.

Le relais entre la pension d’invalidité des catégories 2 et 3 et la pension de retraite se fait automatiquement. En revanche, pour la catégorie 1 il est nécessaire de déposer un dossier de retraite. A compter que le délai de traitement des dossiers est d’en moyenne de 6 mois.

 

ASPA

Vous pouvez bénéficier de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées versée en complément de la pension de retraite si celle-ci est inférieure à 803.20€/mois.

C’est une allocation différentielle versée jusqu’à obtenir ce montant.

Elle peut être versée à partir de 65 ans