Un site de l’ANDAR - Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde

Affiner votre recherche

Parler de sa RQTH en entretien d’embauche

La PR est souvent invisible et votre entourage professionnel peut ignorer que vous êtes malade. Cela peut être un avantage si vous faites le choix de ne pas parler de votre maladie au travail. Mais cela peut aussi être source d’incompréhension si vous rencontrez des difficultés à réaliser vos tâches professionnelles du fait par exemple de douleurs ou de fatigue liées à votre maladie.

Quoi qu’il en soit, la décision de parler de votre maladie sur votre lieu de travail vous appartient. Elle n’est pas facile à prendre et sera le fruit d’une réflexion personnelle. Il n’existe en aucun cas l’obligation légale d’informer votre entourage professionnel de votre maladie. Votre futur employeur ne peut en aucun cas vous interroger sur votre état de santé.  En conséquence, vous n’êtes tenu de répondre à aucune question relative à votre état de santé de la part de vos collègues ou de votre hiérarchie si vous ne le souhaitez pas

Cela sera à vous de décider si vous souhaitez, ou non, évoquer votre PR lors de l’entretien. Si vous souhaitez le faire, patientez jusqu’au dernier moment pour parler de votre PR afin de ne pas biaiser l’entretien. Certains recrutements sont ouverts uniquement aux personnes en situation de handicap, votre recruteur ne connaît cependant ni la nature de votre handicap ni sa gravité. Proposez des solutions vous permettant d’être efficace à ce poste. Expliquez comment votre PR est compatible avec le poste.