Un site de l’ANDAR - Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde

Affiner votre recherche

Les aides à l’embauche

Sachez qu’avec le statut de travailleur handicapé : RQTH, vous et votre employeur pouvez prétendre à une aide pour l’embauche ou le maintien dans l’emploi. En effet, il existe plusieurs incitations à l’embauche des travailleurs handicapés, dont l’objectif est de faciliter leur accès à l’emploi.

Les aides pour l’embauche de travailleurs handicapés sont multiples.

Votre conseiller Cap Emploi est votre interlocuteur privilégié pour déterminer les aides qui peuvent vous être proposées.

 

L’aide à l’insertion professionnelle (AIP)

Cette aide peut être attribuée à l’employeur en cas d’embauche en CDI, ou CDD d’au moins 12 mois, d’une personne handicapée âgée de 45 ans ou plus, étant au chômage et ayant travaillé moins de 6 mois consécutifs dans les 12 mois précédant le recrutement, ou sortant d’un établissement protégé ou adapté.

Il s’agit d’une aide pour les demandeurs les plus éloignés de l’emploi

Aide financière attribuée à l’employeur : 2000€ pour un CDI, 1000€ pour un CDD de plus de 12 mois

 

Les aides au contrat de professionnalisation et d’apprentissage

Une subvention peut être obtenue lors de la signature d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage avec un travailleur handicapé. :

Pour l’employeur : 1000€ à 5000€ en fonction de la durée du contrat

Pour l’employé : 1000€ à 3000€ selon l’âge

Subvention quand pérennisation du contrat : de 500€ à 2000€ pour l’employeur

Aide à demander dans les 3 mois suivant l’embauche

 

L’aide au tutorat

Si une entreprise a recours à un tuteur pour recruter un travailleur handicapé, le maintenir dans son emploi ou suivre sa formation en tant que stagiaire, elle peut bénéficier d’une subvention pour prendre en charge le coût du tutorat.

 

L’aide aux emplois d’avenir

L’embauche d’un travailleur handicapé de moins de 30 ans dans le cadre d’un emploi d’avenir peut donner lieu à une aide. 10300€ pour un temps plein (prorata des heures)

à Les Emplois d’avenir : ils visent à faciliter l’insertion professionnelle durable des demandeurs d’emploi âgés de 16 à 25 ans (30 ans si RQTH), pas ou peu qualifiés (maxi CAP/BEP), et leur ouvrir l’accès à la qualification. Ce dispositif concerne les demandeurs d’emploi de plus de 6 mois, reconnus travailleurs handicapés (RQTH). L’emploi peut être dans le secteur marchand et non marchand, pour un CDI ou CDD de 1 à 3 ans, et l’engagement de l’employeur dans la mise en place d’action de formation et de qualification.

Aide financière versée à l’employeur, et exonération de charges sociales.

La formation du jeune travailleur handicapé peut également être financée en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’une certification.

 

L’aide au maintien dans l’emploi des personnes handicapées en fin de carrière

Une aide existe pour les salariés handicapés séniors, âgés de 52 ans et plus, en CDI, pour lesquels le médecin du travail préconise une réduction du temps de travail. Cette aide a pour but de permettre à l’employeur de maintenir l’emploi du travailleur handicapé jusqu’à son départ à la retraite.

Sachez que ces aides peuvent être sollicitées par toute entreprise privée, quelle que soit sa taille, lorsqu’elle souhaite embaucher un travailleur reconnu handicapé. Mais leur obtention n’est pas automatique : elle est soumise à certaines conditions. Dans tous les cas, ce sont les organismes de placement spécialisés, tels que l’AGEFIPH, qui doivent examiner les demandes et prescrire ces aides.

 

Vous pouvez également bénéficier d’autres dispositifs :

Les contrats aidés de Pôle Emploi

Toutes les personnes RQTH sont éligibles d’office pour tous les types de contrats aidés, quel que soit leur durée effectuée avec leur statut de demandeur d’emploi :

Le parcours PLIE : Plan Local Pour l’Insertion et l’Emploi
Concerne les personnes travailleurs handicapés (RQTH) sans ou avec peu de qualification. Il s’agit

d’un accompagnement socio-professionnel par un référent unique, autour de la construction du parcours professionnel en tenant compte des difficultés connexes (sociales, santé, familiales, financières etc.).
Le contrat unique d’insertion (CUI)
Le CUI-CAE (Contrat d’Accompagnement vers l’Emploi) concerne le secteur non marchand (administration publique ou secteur associatif)

Le CUI- CIE (Contrat Initiative Emploi) concerne le secteur marchand (entreprises privées).

Ces contrats ont pour but de faciliter l’embauche des demandeurs rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi, notamment les travailleurs handicapés (RQTH) et les plus de 50 ans : possibilité de contrat CDD de 6 mois à 5 ans avec engagement de l’employeur dans la mise en place d’action de formation. Une aide financière est versée à l’employeur avec un allègement des charges sociales pour le secteur marchand, et exonération de charges sociales pour le secteur non marchand.
Le contrat CIE-Starter
Concerne les demandeurs d’emploi de moins de 30 ans rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle reconnu travailleur handicapé (RQTH) ou résidant en quartier prioritaire. Il s’agit de contrat de type CDI ou CDD d’une durée maximale de 2 ans et concernant le secteur marchand (entreprises privées). Une aide financière est versée à l’employeur.

À savoir :

Les aides disponibles sont actuellement l'objet d'études et de modifications sont attendues courant 2018. N'hésitez pas à interroger régulièrement votre conseiller.