Un site de l’ANDAR - Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde

Affiner votre recherche

Impact sur la retraite – Artisans, commerçants

Un départ en retraite anticipée est possible dès 55 ans pour handicap

Pour cela, il vous faut avoir validé ET cotisé une certaine durée d’assurance selon votre année de naissance, en ayant un taux de handicap évalué à 50% au moins, sur toute cette période.

Vaut 50% de handicap : AAH, carte d’invalidité, RQTH (jusqu’au 31/12/2015),

A noter :

La carte d’invalidité,  à destination est à destination des personnes reconnues avec un taux d’incapacité supérieur à 80% par la MDPH, ayant notamment besoin d’être accompagnées dans leurs déplacements. Elle permet une priorité d’accès dans les transports en commun et tous les lieux publics, ainsi que des avantages fiscaux (demi-part supplémentaire).

En outre, il faut considérer le handicap comme existant depuis votre naissance ou du moins de votre jeunesse, et que la plupart de votre carrière professionnelle ait été réalisée avec cette situation de handicap.

À savoir :

Les durées d’assurances validées et cotisées nécessaires pour bénéficier de cette retraite anticipée dépendent de votre âge. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre Caisse de Retraite pour déterminer précisément votre situation et vos droits.

Le départ pour inaptitude

Il vous faut être déclaré inapte par le médecin conseil RSI pour bénéficier de votre retraite à taux plein à l’âge minimum légal, même si vous ne totalisez pas le nombre de trimestres requis. Cette reconnaissance ne se fait qu’au moment du dépôt du dossier retraite.

Le départ au titre de l’invalidité

Si vous bénéficiez d’une pension d’invalidité vous pouvez bénéficier automatiquement de votre retraite à taux plein à l’âge minimum légal, même si vous ne totalisez pas le nombre de trimestres requis.

A savoir :

Quand un indépendant bénéficie d’une pension de retraite anticipée en raison de son  handicap il ne peut pas cumuler sa retraite et un revenu professionnel sans restriction tant qu’il n’a pas l’âge légal de départ à la retraite.

L’artisan ou le commerçant qui ne relève plus du RSI continue de bénéficier des prestations invalidité-décès pendant 12 mois suivant la fin de ses droits.

A savoir :

Le RSI propose, sous conditions, un départ en retraite de manière progressive, avec la possibilité de cumuler votre salaire et votre pension de retraite.

Sous conditions de ressources et de cotisations, l’ADR (Accompagnement au Départ à la Retraite) est une aide financière mise en place afin de faciliter le passage à la retraite. Son montant varie en fonction des revenus et est compris entre 7 500 € et 10 000 €.

En partenariat avec UCB