Un site de l’ANDAR - Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde

Affiner votre recherche

Devenir indépendant / Créer une société – Demandeurs indemnisés

Si vous avez un projet de création d’entreprise et/ou de devenir auto-entrepreneur, vous pouvez demander de l’aide auprès :

Du pôle emploi

Pour vous expliquer le dispositif ACCRE (Aide aux Chômeurs créateurs d’entreprise), qui comprend :

  • L’exonération totale ou partielle des cotisations sociales pendant 12 mois, sur les revenus que vous réaliserez (s’ils restent inférieurs à 21 120€).
  • L’accompagnement spécifique autour de l’élaboration de votre projet, la structuration financière et le démarrage de votre activité (NACRE : Nouvel Accompagnement pour la Création ou Reprise d’Entreprise)
  • Le versement d’une aide financière (ARCE : Aide à la Reprise ou Création d’Entreprise) par Pôle Emploi au démarrage de l’activité, sous conditions. Elle correspond au reliquat des allocations chômage (ARE) prenant la forme d’un capital, versé en deux temps : au démarrage de l’entreprise, et 6 mois plus tard. L’ARCE et l’ARE ne sont pas cumulables.

La demande d’ACCRE est à déposer au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) dans les 45 jours après la création de l’entreprise. L’URSSAF est le seul décisionnaire.

 

Du réseau associatif BGE (Boutique de Gestion des Entreprises)

Pour vous conseiller sur la création d’entreprise et être accompagné dans la structuration du projet, sur les questions relatives au financement, sur les outils et moyens pour développer l’activité et la pérenniser etc. Des formations peuvent vous être proposées autour de la gestion d’une activité de manière générale (comptabilité, web-marketing, ressources humaines etc.). Quid de la CCI ?

 

De l’AGEFIPH si vous êtes reconnu(e) travailleur handicapé (RQTH)

L’Agefiph peut vous aider à créer votre entreprise. (à voir avec le conseiller Cap Emploi et/ou le BGE). L’aide de l’Agefiph n’est pas seulement financière. Elle comprend aussi :

  • Un accompagnement individualiséjusqu’à 3 ans suivant la création de l’entreprise
  • uneformation à la gestion pouvant atteindre 250 heures
  • une garantie d’empruntbancaire facilitant l’accès au crédit
  • unemicro-assurance sur 3 ans (multirisques professionnelles, prévoyance et santé).

 

Comment bénéficier de l’aide à la création d’entreprise de l’Agefiph ?

Il faut impérativement en faire la demande avant l’inscription au CFE (Centre de Formalité des Entreprises). C’est surtout la viabilité de votre projet qui déterminera votre éligibilité à cette aide de l’Agefiph.

> Les pièces les plus importantes à fournir à l’Agefiph sont :

  • Le formulaire de demande de subvention à télécharger à cette adresse
    C’est le même dossier de subvention pour toutes les aides à l’Agefiph donc ne vous étonnez pas que l’on vous demande des renseignements sur votre employeur ou encore le nombre de salariés handicapés de votre entreprise ! L’Agefiph saura faire le tri parmi les informations renseignées en fonction de la spécificité de votre demande.
  • L’exposé détaillé du projet sur papier libre c’est-à-dire le business plan et le calendrier prévisionnel.
  • Le plan de financement complet : besoins financiers avec pièces justificatives (devis ou factures), les justificatifs des ressources financières acquises ou sollicitées (fonds propres, emprunts, autres aides …) et le montant demandé à l’Agefiph.
  • Les comptes de résultats prévisionnels sur 3 ans (en cas de rachat d’entreprise, les rapports de comptabilité des 3 dernières années).

> Il existe d’autres aides cumulables avec celle-ci :

Une fois votre activité créée, vous pourrez bénéficier de deux autres aides de l’Agefiph, l’aide à l’insertion professionnelle si vous embauchez des salariés eux-mêmes handicapés et une subvention pour l’adaptation des locaux de votre entreprise à votre handicap ou à celui de vos salariés.